top of page

Es-tu le mouton noir /Le briseur de cycle de ta famille ?






Ce terme est très souvent utilisé , certaines personnes ont honte d’être le mouton noir de la famille et d’autres personnes (j’en fait partie), sont fiers de porter ce rôle, d’autant plus qu’un mouton noir n’est souvent que le révélateur du dysfonctionnement de la famille).


Ce n’est pas facile d’endosser ce rôle, je te l’accorde et j’ai mis plus de 30 ans avant de l’assumer complétement.

Beaucoup de personnes trouvent difficile d’assumer ce rôle et dans le parcours de guérison, il est parfois compliqué de mettre des mots sur nos maux et de se rendre compte qu’on est le mouton noir de la famille.


Tu t’es peut-être toujours senti celui qui est bizarre , celui qu’on vise des doigts, celui qui n’est pas d’accord avec sa famille. Tu t’es toujours demandé si tu appartenais vraiment à cette famille, tu es l’étranger, le vilain petit canard.


Tu as l’impression d’être un loup solitaire, un bouc émissaire ou même un extra-terrestre (ca se trouve tu l’es vraiment !). En tout cas celui qui réagit différemment, qui a des idées peut être différentes et peut être même que cela se voit sur ton physique (tu es le seul blond de la famille par exemple !).

Tu es peut-être celui qui comme moi a quitté le nid familial à 17 ans, celui ou celle qui a choisi un travail peu conventionnel (t’es tatoueur dans une famille de médecins par exemple, ou tu es tatoué de partout dans une famille très conventionnelle et stricte voire même religieuse). Bref celui ou celle qui nage à contrecourant , tu ne fais pas comme les autres, tu te brimes pour faire comme les autres et être accepté , tu as des idées inverses aux us et coutumes de la famille.

Ton statut de mouton noir n’est peut être pas si évident que ca, peut être que c’est très implicite. Peut être que tu mets enfin des mots dessus en m’écoutant alors que tu as toujours senti quelque chose qui n’allait pas au fond de toi. Et peut être aussi que tu es officiellement le bouc émissaire de la famille et que tu as été rejeté par ta famille ou ta communauté, que tu as été traité différemment, que tes besoins ont été renié.


Que tu sois le bouc émissaire, ou que tu sois un membre de la famille qui a jugé et rejeté l’enfant, bienvenue.

Le terme ou l’archétype de mouton noir est en général un terme péjoratif dans l’imaginaire collectif bien sûr. Et moi je veux à travers cet épisode et ce podcast te connecter avec la puissance de cet archétype, de ce rôle. C’est douloureux d’endosser ce rôle, mais les opportunités de guérison autant pour toi, pour tes enfants et pour tes ancêtres sont hallucinants. Je comprends vraiment pourquoi mon âme a choisi d’endosser ce rôle. Vraiment. Maintenant le vivre a été extrêmement douloureux (en plus le temps sur terre est long tu ne trouves pas ?) et j’en garde des cicatrices mais quelle belle opportunité de libération et de guérison. Quel magnifique cadeau que de pouvoir libérer sa lignée et briser le cycle des abus, des pensées rigides et limitantes. Tu le ressens mon enthousiasme la ?

Bon je n’ai pas le même enthousiasme tous les jours, je t’assure. Souvent je me demande pourquoi mon âme a choisi ces conneries et si elle était réellement sobre au moment de sa sélection du rôle qu’elle souhaitait jouer dans la pièce de théâtre.

 

Il n’existe pas de définition dans le lexique médical ou psychiatrique du terme mouton noir (si c’est le cas, fais le moi savoir stp !) mais c’est une expression qui est largement reconnue et utilisée de nos jours. L’expression décrivait ce qui ce qui se passait lorsqu'un gène récessif entraînait la naissance d'un mouton de couleur noire plutôt que blanche. Ces moutons avec une couleur différente se distinguaient du troupeau et, apparemment, leur laine était traditionnellement considérée comme moins précieuse. C'est vers le 18e siècles que le terme tel que nous l'entendons aujourd'hui est apparue

 

Du point de vue de la théorie des systèmes familiaux – introduite par Murray Bowen au milieu du XXe siècle – la famille est une unité émotionnelle et un système au sein duquel on pourrait dire que le proverbial mouton noir (qui n’est pas le terme utilisé par bowen ) est analogue au « patient identifié ».  

Le patient identifié est un terme qui vient de cette théorie des systèmes familiaux et  c’est celui qui au sein de cette unité émotionnelle pousse la famille à aller en thérapie en gros (il est aussi appelé Scapegoat en anglais ou identified problem).


Le patient identifié ou mouton noir est celui qui met en lumière les disfonctionnalités de la famille, mais c’est souvent celui qui est pointé du doigt comme étant le problème. C’est un moyen souvent inconscient de se déresponsabiliser et de rejeter l’erreur sur l’autre qui devient donc le bouc émissaire.


Le système familiale késaco. C’est donc un ensemble d’éléments interagissant entre eux suivant certaines dynamiques/règles bien précises etc Et peu importe que ces principes respectent ou pas le bien être de l’individu ou que les règles soient bienveillantes envers lui et respectueuse de sa personne. On s’en fout ! Ou en tout cas le système familial disfonctionnel dans lequel le mouton a grandi s’en fout.  Et ce sont exactement ces disfonctionnalités que montre du doigt le mouton noir. Ca parait fou non ?


Je t’ai déjà parlé des familles toxiques dans l’épisode 5. Souvent le mouton noir se trouve à l’intérieur de ce type de famille. Et ce qui peut être super dur, c’est que parfois ces familles paraissent complétement normales de l’extérieur -elles ont besoin de maintenir une image sociale niquel- et du coup ca rajoute de l’incompréhension, de la culpabilité chez le mouton noir. Il a honte de penser différemment et pense qu’il est réellement un problème. Ca sera souvent le premier à chercher à se faire accompagner par un thérapeute d’ailleurs. Il sera tellement habitué au gashlighting et à la manipulation et chantage affectif, qu’il pensera naturellement que c’est lui le problème.


Dans ce genre de familles, c’est comme sur les réseaux sociaux, la facade est parfaite, mais l’intérieur est parfois pourri et ceux qui vivent dans cette réalité souffrent de ce décalage et du manque de possibilité d’être eux même et d’être aimés pour qui ils sont. Souvent ils ne demandent que ca d’ailleurs. C’est pas demander la lune si ? Et pourtant c’est si inconcevable dans ce type de familles ou la rigidité est bien plus vitale que l’acceptation du mouton noir dans son individualité et avec ses différences


Que va faire le mouton noir pour naviguer à contre-courant et survivre au milieu de cet environnement toxique pour lui ?

  • Déjà de 1 ; il va croire que c’est lui le problème comme je t’ai déjà expliqué. Et puis l’enfant a un narcissisme primaire, donc l’enfant va forcément penser que c’est lui le problème, il ne remettre jamais en question sa figure d’attachement même si elle est maltraitante

  • De 2, il va mettre en place différents stratagèmes de survie comme celui de mettre un masque, voir des masques. Il va tellement en mettre, qu’une fois adulte, il oubliera peut être qui il était à la base avant d’endosser ces différents rôles. Donc l’enfant sain, devra jouer à un rôle toute sa vie et s’habituer tellement à ce rôle que ca deviendra un automatisme et même la norme pour lui. Bref l’individu n’existe plus , car il est plus important de maintenir vivant le système familial dans lequel il est né. Et tu te doutes bien que ce même enfant deviendra un adulte qui continuera à mettre des masques au travail, dans sa vie amicale et familiale et ce même adulte acceptera la toxicité et le parasitage de partout parceque si tu me suis bien, tu comprends que c’est sa norme à lui.

Mettre un masque pour être accepté, être vu et être aimé. Garantir ce lien d’attachement si fondamental pour lui.


Et en quoi le mouton noir et son rôle sont super importants ? Une fois qu’il se rend compte de tout ca et qu’il trouve en lui la force d’enlever les masques et de panser ces plaies, il va briser ces dynamiques qui se transmettent de génération en génération.

La /Toxicité est souvent transgénérationnelle, jusqu’à ce qu’il y ait un individu qui décide d’en sortir et de rompre ce schéma. Quel pouvoir, quel rôle tu te rends compte ?



Fini les loyautés familiales si elles ne respectent pas ta liberté, tes envies, tes idées, tes choix !

Tu es le briseur de cycle,celui qui dit courageusement stop à ces schémas d’abus qui sont répétés inconsciemment depuis des lustres. Tu y laisses des ailes, c’est vrai et il est vraiment important de te faire accompagner.


N’endosse pas seul ce rôle et entoure toi d’un ou de thérapeutes qui vont te soutenir et t’aider à retrouver ton authenticité et faire la paix avec ce rôle et faire les deuils nécessaires.


Tu vas passer de bouc émisseur à un super héro et la thérapie va t’aider justement à te reconstruire et voler fièrement de tes propres elles. On fait cela en coaching si tu te demandes comment faire.


Sortir de ce système n’est pas toujours évident et simple parceque tu te doutes bien que la pieuvre veut maintenir sa survie et la structure familiale n’accepte pas sa défaite facilement. La manipulation est classique, le chantage familial aussi, tu es pointé du doigt, tu es celui qui cause les problèmes et tu passeras de victime ç bourreau aux yeux de tous ceux qui sont dans ce système.


Tu vas avoir des tantes sorties de nulle part qui mettront leur grain de sel pour te manipuler psychologiquement et en bonne samaritaine, sauveuses de cette unité familiale soi-disant parfaite et chercheront à te manipuler pour te garder en captivité. Bon je caricature un peu mais tu as compris je pense ce que je veux te raconter !


Et c’est la ou l’importance de la thérapie rentre en compte car tu dois apprendre à mettre des limites, d’être complétement aligné avec toi-même et de ne pas te laisser amadouer par l’hypnose collective familiale de laquelle tu cherches à sortir. Ils veulent maintenir l’illusion et le paraitre quand toi tu choisis l’authenticité et la liberté. Et ca ne plait pas bien entendu.

 

La seule personne envers qui tu dois être loyal c’est toi-même. Si les normes de ta famille, les croyances, les schémas répétés ne sont pas en adéquation avec ta personne, alors non. Il y a besoin de mettre en place des limites qui sont les tiennes et qui sont en adéquation avec tes valeurs, et ce que tu dois comprendre c’est que poser des limites ne plaira pas à tout le monde.


Tout ça pour te dire que si tu te reconnais dans la figure du mouton noir/bouc émissaire je te vois, je salue ton courage , je te rappelle que tu as un libre arbitre et que tu es libre d’être toi-même mnt que tu es adulte et que tu peux le faire en toute sécurité. Se choisir c’est choisir son intégrité, choisir ses valeurs, assurer un meilleur avenur pour ses enfants, briser le cycle des abus et c’est choisir de guérir son âme !

 

Je vais terminer ce podcast par des paroles que j’aime beaucoup de Bert Hellinger un psychothérapeute allemand.



" Les « moutons noirs » d’une famille sont en fait des libérateurs de leur arbre généalogique.


Les membres de la famille qui ne s’adaptent pas aux règles ou aux traditions familiales, ceux qui cherchent constamment à révolutionner les croyances, ceux qui choisissent des routes contraires aux chemins tout tracés des lignées familiales, ceux qui sont critiqués, jugés et même rejetés, ceux-là sont appelés à libérer la famille des schémas répétitifs qui frustrent des générations entières.



Ces soi-disant « moutons noirs », ceux qui ne s’adaptent pas, ceux qui hurlent à la rébellion, en réalité, réparent, détoxifient et créent de nouvelles branches florissantes dans leur arbre généalogique...



D’innombrables désirs non réalisés, de rêves inachevés ou de talents frustrés de nos ancêtres se manifestent à travers cette révolte.



Par inertie, l’arbre généalogique fera tout pour maintenir le cours castrant et toxique de son tronc, ce qui rendra la tâche du révolté difficile et conflictuelle...



Arrêtez de douter et prenez soin de votre « rareté » comme étant la fleur la plus précieuse de votre arbre.


Vous êtes le rêve de tous vos ancêtres. »


A bientôt,


Zeinab



5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page