top of page

As-tu grandi avec un parent toxique ? Trauma d'enfance!


trauma d'enfance famille toxique

Disclaimer 1 : Si cet article est activant pour toi, je t’invite à avoir de la compassion pour toi et à arrêter la lecture, faire des choses qui te sécurisent (comme marcher dans la nature, caresser ton chat) et reprend l’écoute quand tu seras plus posé et sécurisé. Je te remercie par avance de respecter ta fenêtre de tolérance et de ne pas t’imposer de tout écouter en une seule fois.


Disclaimer 2 : Ici je parle de toi adulte qui a grandi avec un parent toxique ou dans une dynamique familiale dysfonctionnelle. Je te demande de garder cela en tête en écoutant ce podcast si toi-même tu es un parent aussi. Il est important de garder ton discernement et de comprendre que je ne cherche pas à te culpabiliser dans ton rôle de parent. Je ne pense pas que le parent parfait existe car la société est imparfaite et les conditions de la société sont à l’opposé de ce qui serait physiologique pour un enfant, mais j’estime que le parent a le devoir et la responsabilité de travailler sur lui, de se remettre en question et de réparer la relation quand et s’il y a eu rupture.


Disclaimer 3 : L’objectif de cet article, n’est pas de blâmer le parent mais de vous inviter à une prise de conscience. Car quand on est sous l’emprise d’un parent toxique, il est possible de s’en rendre 20 ans plus tard ou même bien plus tard. L’enfant quand il grandi dans un environnement toxique, malaisant ou dysfonctionnel, ne se doute pas qu’il y a autre chose ailleurs, il ne s’imagine pas que des parents aimants existent et qu’il est possible de dire je t’aime à son enfant. Et c’est d’autant plus dur de comprendre qu’on a grandi dans une famille dysfonctionnelle et des conséquences néfastes que cela peut avoir, si tout apparait ok de l’extérieur -et ça arrive très fréquemment-. Les apparences peuvent être trompeuses et l’enfant ne remet pas en question sa vie ou l’attitude de ses parents. 

Souvent d’ailleurs, cette prise de conscience arrive quand l’enfant devenu adulte, devient parent lui-même.

 

 

Cet article a pour but de vous montrer que vous n’êtes pas seul, et vous inviter à prendre conscience de l’emprise, de l’immaturité émotionnelle de ton parent ou des conséquences sur toi adulte des comportements toxiques qu’à pu avoir ou ne pas avoir ce ou ces parents envers toi.



famille toxique

Tout un programme n’est-ce pas ?

D’ailleurs, avant de tourner l'épisode de podcast correspondant, j’ai du faire un peu de régulation pour m’ancrer et ne pas me laisser emporter par mes émotions. Même écrire le script de cet épisode a été activant pour moi, je sentais la pointe dans mon cœur.


Tu te doutes bien que si je me spécialise de plus en plus sur les familles dysfonctionnelles, c’est que je souhaite apporter de mon expertise bien sur mais aussi de mon expérience personnelle, car tu te doutes bien que je ne suis pas devenue la thérapeute que je suis car j’ai grandi dans un modèle familial parfait, aimant et sécurisant. Loin de là. D’ailleurs vous serez peut être surpris du nombre de personnes que j’accompagne ou que j’ai accompagné et qui sont dans ce cas de figure.



Qu’est-ce qu’une famille supposée être saine ?


Tout simplement une famille dans laquelle l’enfant :

  • peut se développer de manière saine (autant physiquement que mentalement)

  • être accompagné dans ses émotions (un enfant n’ayant pas la capacité de se réguler, il a besoin d’être corégulé par un parent sécure)

  • un environnement qui permet le respect mutuel, l’écoute, l’affection

  • une famille qui pose des limites saines à l’enfant et qui également respecte ses propres limites

  • une famille qui accepte l’individualité de l’enfant et qui accepte que l’enfant fasse des erreurs et ne soit pas d’accord avec eux. Une famille saine c’est un temple sacré, un espace sécurisant, une chrysalide, un cocon, ou l’enfant peut grandir et devenir l’adulte avec des bases saines, équilibré, sécure et outillé pour affronter la vie et s’épanouir.

Je me suis longtemps demandé si ce genre de familles existait vraiment, tellement ça me paraissait lunaire et juste inimaginable pour mon cerveau bien traumatisé. Pour toi, ça te parait trivial, pas pour moi je t’assure. J’ai le rêve ou l’utopie je ne sais pas que tous les enfants du monde soient protégés et grandissent dans une chrysalide sécurisante, aimante et saine. Je crois vraiment que le monde serait tellement plus en paix.



trauma d'enfance

Maintenant que je t’ai brièvement décrit ce qu’est une famille saine, qu’est-ce qu’un parent toxique ?


Il y a les parents toxiques volontaires et involontaires.


Il y a les parents qui sont clairement toxiques et l’enfant est leur proie . C’est le cas des parents maltraitants physiquement (viols, coups, défauts de soins etc). Ce type de parents sont volontairement toxiques et ont pour objectif de détruire l’enfant et sa psychée.

D’autres formes de toxicités sont involontaires et elles sont parfois insidieuses et nombreuses.


Un parent peut ne pas vouloir être toxique, mais il est toxique car il ne prend pas la responsabilité de travailler sur sa toxicité, il ne travaille pas sur ses traumas, il ne se remet pas en question, il n’a pas connaissance de certaines choses -nos grands-parents par exemple n’étaient probablement pas au courant des neurosciences et de toutes les infos dont on dispose aujourd’hui sur l’importance du parentage proximal - Un parent peut ne pas vouloir être toxique et vous aimer (à sa façon !) mais adopter un comportement est toxique, donc le résultat est identique pour vous adulte (même si la façon de vous reconstruire, faire le deuil, mettre des limites physiques ou pas dépendent du degré de toxicité du parent).

 

Un parent pervers narcissique aurait plus de mal à accepter la mise en place de limites saines versus le parent qui ne se rendait pas compte de son comportement nocif et qui accepte de se remettre en question, de vous écouter et d’accueillir vos émotions n’est-ce pas ?

 

Je vais te lister un certain nombre de comportements qui font qu’un parent peut être toxique.

Bien entendu , ce que je vais te lister est le fruit de mon expérience personnelle et professionnelle depuis bientôt 10 ans maintenant et il se peut que ton cas de figure ne soit pas inclus dans la liste. Si c’est le cas, et que tu penses avoir grandi dans une famille dysfonctionnelle, n’hésites pas à m’en faire part pour remettre à jour mes informations et pour échanger avec toi si tu souhaites te faire accompagner. Pas de gaslighting de ma part, ce n’est pas du tout le but. Et ce n’est pas parceque ton cas n’est pas cité, que ta souffrance n’est pas valide, valable et totalement légitime. Rappelle-toi de ca stp. 



Qu’est-ce qu’un parent toxique donc ?


C’est Un parent qui est dominant, qui prend le dessus sur l’enfant , qui sous prétexte qu’il t’a donné la vie peut faire ce qu’il veut sur toi. Il y a un rapport de force clair, parfois insidieux mais il te montre clairement qu’il a le pouvoir sur toi et tu te sens tout petit face à lui. Tu pourrais ressentir d’ailleurs beaucoup de colère et d’injustice.

Une autre forme de toxicité, le parent émotionnellement indisponible, démissionnaire ou immatures émotionnellement.


Un parent immature émotionnellement veut dire un parent qui ne prend pas ses responsabilités, ne sait pas exprimer ses émotions ni accueillir les tiens, tu es parentifié ++, il ne respecte pas tes limites également.  La maturité émotionnelle permet aux parents de ne plus se focaliser sur eux-mêmes mais sur la façon dont leurs réactions, leurs comportements et leur expression émotionnelle affectent leurs enfants.


En gros, ces parents la, sont dans la réactivité émotionnelle (coucou l’hypervigilance plus tard !), l’indisponibilité émotionnelle (distants, désintéressés ou indifférents aux besoins de l’enfant) et manquent d’empathie (Le parent n’arrive pas à s’ identifier aux expériences, aux émotions et aux pensées d’autres personnes donc en l’occurrence de son enfant). Je ferai un épisode spécial sur les parents immatures émotionnellement car plus de 50% de mes clients sont dans ce cas de figure.

 

D’ailleurs en parlant de clients que j’accompagne, il y a une question que je pose souvent et que je te pose aujourd’hui ? Quand tu regardes ton parent, tu es adulte ou enfant ? Tu es apeuré ou est-ce que tu es confiant car tu sens que votre relation est équilibrée ? Si c’est un enfant qui regarde son parent, je t’invite vraiment à aller voir ton enfant intérieur et le rassurer car il y a probablement de la souffrance en lui ou des choses à dire. L’enfant intérieur mon sujet de prédilection dont je parlerai très souvent ici !


Il y a plein d’autres formes de toxicité ou de comportement toxique : Un parent auto centré, qui ne peut pas se féliciter de la réussite de son enfant (qui banalise même tout ce qu’il fait : c’est la moindre des choses, c’est le minimum syndical etc) , il se moque de son enfant, le culpabilise, ne s’excuse pas, ne se remet pas en question , il n’est jamais content et te mets tout le temps la pression.

Le parent avec lequel, tu ne peux pas être toi-même, tu n’as pas le droit de dire ce que tu penses, tu nas pas le droit à l’erreur, tu te demandes même parfois si tu as le droit d’exister !





parent toxique

Il y a le parent qui gaslight aussi (Action de tromper une personne de telle sorte qu’elle doute de sa propre mémoire, de sa perception de la réalité ou de sa santé mentale, ça c’est la définition que j’ai trouvé en francais car c’est un terme anglais qui n’a d’ailleurs pas de traductions en France).

En gros, la personne qui est fautive te manipule ou utilise la manipulation en général, pour remettre en question tes propos, invalidés tes ressentis et te faire même douter. 

 

J’y consacrerai un épisode je pense parceque c’est une technique très souvent utilisée et qui peut rendre complétement dingue et invalider la souffrance de l’individu (Hélas, certains thérapeutes hélas gaslightent par jugement ou par manque de professionnalisme).


J’en reviens au parent toxique. Il y a aussi celui avec lequel Tu ne peux ou ne pouvais pas être authentique avec lui, car il était interdit de ne pas avoir le même avis que le parent ou même d’avoir des idées différentes de lui. Ton authenticité était impossible, ca se trouve tu ne sais même plus qui tu es à force d’avoir caché cela sous différents masques.


Il y a aussi le parent qui utilise la comparaison pour te rabaisser : Tu vois la voisine a 30 ans elle est mariée elle ! Tu vois ton cousin, il est avocat lui ! etc etc


Sans parler du parent qui n’apporte pas de soutien émotionnel, physique, mental. Il ne souhaite pas le faire ou ne sait peut-être même pas le faire. Les émotions de l’enfant réveillent de vieux dossiers et il vaut mieux utiliser une stratégie d’évitement pour laisser la boite de pandore fermée. Au dépends de l’enfant biensur, mais au moins l’adulte est tranquil et peut reprendre normalement sa vie d’adulte !


Une autre arme fatale : Le chantage affectif et la culpabilité. Le parent dans ce cas est souvent dépendant affectif et l’enfant devient son complément alimentaire. Tu trahis ton parent dès que tu as des amis, des amours , il devient culpabilisateur au lieu de prendre la responsabilité de travailler sur lui. Parceq’uil te culpabilise surement pour des choses qu’il n’est lui-même pas capable de gérer lui-même ou parceque certaines choses que tu fais ou dis activent ces propres traumas à lui comme je t’ai déjà expliqué !


Une autre forme de toxicité assez courante, le Parent intrusif, qui n’existe que via votre vie (donc tu n’arrives peut-être pas à avoir de l’intimité, une vie perso etc). Ce parent qui peut être est jaloux ou ne sait simplement quel est son rôle en dehors d’être parent, un parent probablement émotionnellement immature d’ailleurs.

Les comportements toxiques peuvent biensur se cumuler et se cumulent d’ailleurs souvent !


Quand tu parles de ton parent ou quand juste je t’évoque le terme famille/parent, la normalité serait que tu ressentes du bonheur, un sourire béat, un sentiment profond d’amour, de respect mutuel, de sécurité même. Mais parfois évoquer ce terme, peut provoquer de la tristesse, de la douleur, de la colère, de la détresse émotionnelle. Si c’est ton cas, j’en suis désolée. Et si ton parent était toxique ? Et si l’environnement dans lequel tu as grandi est dysfonctionnel, malsain toxique ? Et si votre relation était toxique ? Terrain malsain pour le développement de l’enfant et qui engendre à terme des dysfonctionnements, des symptômes handicapants au quotidien comme l’hypervigilance, lanxiété par exemple et aussi un terrain propice au trauma bien évidemment.


Quand tu grandis avec un parent toxique, tu développes des carences affectives, des déséquilibres de l’attachement (l’attachement n’étant pas sécure) et les manifestations de ce manque peuvent être nombreuses une fois adulte (peur du rejet, people pleasing : faire plaisir à tout le monde, ne pas savoir dire non et mettre des limites, syndrome de l’imposteur, quand d’estime de soi, ne pas réussir à demander de l’aide, ne faire confiance à personne, s’isoler et ne pas réussir l’engagement social etc).


Il y a évidemment différentes manières d’avoir une relation toxique avec son parent ou sa figure d’attachement et la toxicité peut continuer même si toi même tu es devenu adulte. Tu peux être sous l’emprise d’un parent, l’humiliation et le chantage affectif peuvent carrément continuer. Dès fois l’emprise continue même après le décès du parent (ca te parait fou mais c’est réel, j’ai eu le cas en séance de nombreuses fois !). L’emprise peut continuer même si tu deviens parent et la toxicité peut continuer avec tes propres enfants. Et parfois c’est en voyant en tant que personne extérieure la toxicité du grand parent sur ton enfant que tu décides de dire stop.



Comment savoir que tu as eu un parent toxique ?

Est-ce que tu ressens de l’appréhension à le voir ; lui parler ? Tu te forces à lui parler, partir le voir, faire semblant que tout va bien à noel alors que tu noies ta souffrance dans l’alcool et les canapés apéritifs trop bons de picard aussi froids que l’ambiance de la pièce ? Ton parent t’oblige à avoir les mêmes idées que lui ? Tu es anxieux à sa présence ? Ton parent te maltraite émotionnellement, physiquement, énergétiquement ? Ton parent a une addiction ? Tu es en hypervigilance, tu sens le danger même si ton parent n’est pas la ? Tu as l’impression de marcher sur des œufs en parlant ou de manière générale ?. Tu t’inquiètes souvent de la façon dont vont réagir tes parents lorsque tu prends une décision ou que tu leur annoncer un changement dans votre vie ? Tu te tues à la tache au quotidien pour les satisfaire mais rien que tu fasses n’est suffisant pour eux ? Je pourrai continuer tellement la liste est infiniment longue. Mais je crois que tu as saisi ce que je veux dire et que tu sauras reconnaitre la toxicité ou en tout cas commencer à questionner certains comportement de tes parents.


Je veux terminer cet épisode de podcast qui me semble fondamental sur ca :Tu n’as pas à réparer ton parent. Tu n’as pas la responsabilité de sauver ton parent !Tu n’es pas responsable de leur bonheur, ni de leur vie, ni de leur souffrance, tu n’es pas le parent de ton parent. Tu peux être compatissant de leur souffrance et être présent pour eux mnt que tu es adulte c’est une chose, tu peux avoir de l’empathie pour leur vécu -s’ils ont connu des traumas par exemple- mais tu n’as pas à prendre la place du parent. La responsabilité d’aller mieux, de guérir leur appartient. C’était à ton parent de répondre à tes besoins enfant, que ces besoins soient physiques comme te nourrir, t’emmener chez le médecin etc mais également des besoins émotionnels etc. Aujourd’hui peut être que l’enfant en toi a toujours ces besoins et surtout le besoin de sécurité et c’est à toi de lui fournir (ca s’appelle se reparenter et jen ferai un épisode à part).


Je terminerai sur l’importance pour moi de te rappeler que la prise de conscience est nécessaire et même fondamentale d’un travail de guérison mais ca ne veut pas forcément dire que tu dois couper les ponts avec les parents, les blâmer et les insulter. Il y a besoin de faire ce qui te semble le plus juste et ce qui me parait néanmoins fondamental et même non négociable c’est de te faire accompagner par des personnes qui ne reproduiront pas le schéma de toxicité de tes parents, donc des thérapeutes qui ne te jugeront pas , ne minimiseront pas ton ressenti et sauront t’offrir un espace sécurisant et safe pour pouvoir avancer et aller mieux. Je serai bien entendu d’être honorée d’être cette thérapeute pour toi.

Je suis formée au trauma et je t’expliquerai dans le prochain épisode comment je peux t’accompagner de manière concrète !

9 vues0 commentaire

コメント


bottom of page